Ma­n­age­­ment and De­­struc­­tion of ozone de­p­le­t­ing sub­­stan­ces in ODS banks

L’utilisation excessive de SAO et de HFC a mené à une accumulation globale des stocks, également appelés stocks de SAO et de HFC. Leurs émissions annuelles correspondent aux émissions de CO2 de 440 centrales thermiques au charbon.

Carte avec les pays partenaires

Les pays partenaires

C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet « stock de SAO » de l’IKI, Initiative internationale pour le climat. Son but consiste à proposer des stratégies et bonnes pratiques en faveur d’une gestion durable des stocks de SAO et à aider les pays partenaires à développer au niveau national leurs propres systèmes de gestion durables des SAO contenues dans les anciens appareils de froid. Etant donné que la majeure partie des émissions des stocks de SAO rejetés dans l’atmosphère proviennent de fuites de réfrigérants, ce projet met l’accent sur la gestion des déchets issus des appareils qui utilisent des SAO et des HFC. La réduction des émissions provenant des stocks de SAO et de HFC à très haut PRG peut donc contribuer de manière considérable à ce que les pays partenaires atteignent leurs objectifs de mitigation et leurs CDN.

Afin de soutenir l’établissement de procédures de collecte, de récupération et d’élimination dans les pays partenaires, le projet veut les aider à améliorer les conditions existantes et à transférer de bonnes pratiques ainsi que la technologie nécessaire à la gestion et destruction des stocks de SAO. Les mesures déployées dans le cadre de ce projet englobent le conseil aux décideurs politiques, le transfert de technologie, le renforcement des capacités comme la formation de formateurs et de techniciens, les ateliers destinés à rassembler tous les acteurs du domaine ainsi que l’établissement de mécanismes financiers durables. De plus, des directives sur l’inventaire des stocks de SAO, la politique à adopter, les structures de collecte et sur les mouvements transfrontières de déchets de SAO ont également été développées dans le cadre de ce projet.

Vidéo SAO

[Translate to French: This video is being blocked because of your cookie settings

La coopération, notamment avec la Colombie, la République dominicaine, le Ghana, l’Iran et la Tunisie ont abouti à plusieurs formations sur différentes thématiques dont le démontage de réfrigérateurs et de climatiseurs ainsi qu’à l’établissement de plans de financement dans la filière. L’élaboration d’inventaires des stocks de SAO font aussi incontestablement partie des réussites de ce projet. A cela viennent s’ajouter des projets pilotes portant sur la construction d’une installation de dégazage et d’une unité de récupération en Colombie pour bien traiter les réfrigérants.

Dernières nou­veau­tés

Not a waste of time: Les­sons learned from the 'ODS Banks' pro­ject

05/07/2021 , Actualité :

By 2030, ozone-depleting substances will be phased out globally. That is a great accomplishment, yet hardly anyone is looking at the chemicals still contained in old appliances. The BMU-financed GIZ project "ODS Bank Management" was one of the first projects worldwide to take on this challenge.

This video is being blocked because of your cookie settings

While the international community has agreed to regulate the production and consumption of ozone depleting substances by the Montreal Protocol and to phase-down hydrofluorocarbons with its Kigali Amendment, no agreements have been made regarding the destruction of the ODS and HFCs already produced and no financial mechanism is in place. In particular for developing countries, the collection, recycling and destruction of waste containing ODS and HFCs present challenges as they generally lack the appropriate political, regulatory framework, infrastructure and financial resources to set up a national system.

Plus d'actualités